• DATA CENTERS

     

    ARCHIVAGE TECHNOLOGIQUE

     

    DATA CENTER / ARCHIVES TECHNOLOGIQUES

       Allure intérieure d'un data center. Image choisie. Elle évoque un rayon d'hyper-marché sans présence humaine et sans objet de consommation palpable. Noirceur des surfaces en plus, lumières minimales qui déclinent un espace nickel, morbide mais comme rassurant de ses clignotants au point qu'on les aimerait presque – ou qu'on nous fera aimer, de gré ou de force ? Source : https://gcn.com/Articles/2016/02/09/data-center-outages.aspx

     

        Derrière la smart city, le smart grid, les compteurs communiquants, se trouvent encore les data centers. En Français encore courant, les CENTRES de DONNÉES.

       Pendant longtemps l'homme se chercha ou se construisit un abri.

       Désormais, il semble s'agir essentiel d'abriter des données, des informations (codées en binaire), avec le plus grand soin, beaucoup plus de soin que des millions de congénères humains, plus de soins que pour des livres aussi.

       Pour quel enjeu ? On s'en doute MAOUSSS...

       Peut-on parler de progrès pour l'humanité ?

       Dans le cadre des compteurs communiquants censés réduire la consommation d'énergie, l'utilisation de data centers est aujourd'hui l'assurance de l'explosion de la consommation électrique, car ces endroits froids comme la mort exigent des apports d'énergie ÉNORMES. Et le comble, ils chauffent (à mort !).

     

     

         WIKIPÉDIA , extraits surcolorisés (et gommage des notes sauf une) :

       "Un centre de données se présente comme un lieu où se trouvent différents équipements électroniques, des ordinateurs, des systèmes de stockage et des équipements de télécommunications. Comme son nom l'indique, il sert surtout à stocker les informations nécessaires aux activités d'une entreprise. Par exemple, une banque peut recourir à un tel centre, lui confiant les informations relatives à ses clients. En pratique, presque toutes les entreprises de taille moyenne utilisent un tel centre. Quant aux grandes entreprises, elles en utilisent souvent plusieurs.

       Les bases de données étant souvent cruciales au fonctionnement des entreprises, celles-ci sont très sensibles à leur protection. Pour cette raison, ces centres maintiennent de hauts niveaux de sécurité et de service dans le but d'assurer l'intégrité et le fonctionnement des appareils sur place.

       Avant la bulle Internet, des millions de mètres carrés destinés à abriter de tels centres furent construits dans l'espoir de les voir occupés par des serveurs. Depuis, la concentration des centres s'est poursuivie, avec le développement de centres spécialisés pour lesquels les défis les plus importants sont la maîtrise de la climatisation et surtout de la consommation électrique. Ce mouvement a été intégré dans le green computing et vise à aboutir à des centres de traitement de données dits écologiques pour lesquels sont apparus des outils spécialisés*.

       (...)

      Composantes physiques

    • Climatisation (précise et stable)
    • Contrôle de la poussière (filtration de l'air)
    • Unité de distribution de l'énergie
    • Bloc d'alimentation d'urgence, et une unité de secours (Générateur, UPS)
    • Système perfectionné d'alerte d'incendie
    • Extinction automatique des incendies (par micro-gouttelettes ou gaz inerte)
    • Plancher surélevé
    • Conduites pour câbles au-dessus et au-dessous du plancher
    • Surveillance par caméras en circuit fermé
    • Contrôle des accès, ainsi que sécurité physique
    • Surveillance 24/7 des serveurs dédiés (ordinateurs)
    • Service de sécurité continuellement présent
    • Câbles de paires torsadées de cuivre en Ethernet (Fast ou Gigabit) pour liaisons inter-[jarretières/switches/routeurs/firewall]
    • Fibres optiques pour liaisons inter-sites ou inter-[jarretières/switches/routeurs/firewall]

       Un centre de traitement de données peut occuper une pièce, un étage ou un grand immeuble. On y retrouve des serveurs 1U (surnommés "boîtes à pizza") ou plus, "U" correspondant à une unité de hauteur de 4,445 cm (soit 1,75 pouce) empilés dans des baies, lesquelles sont arrangés pour former des rangées simples, ce qui permet de circuler facilement parmi les serveurs, tant à l'avant qu'à l'arrière. Quelques appareils, ordinateurs centraux par exemple, sont de dimensions semblables à ces baies. Ils sont souvent placés à leurs côtés.

       (...)

      Consommation d'électricité

      Malgré des gains d'efficience énergétique des processeurs et en matière d'optimisation des réseaux et d'efficacité énergétique des matériels informatiques, en raison de l'explosion des besoins, les gros centres de traitement de données sont des systèmes physiques et cybernétiques (Cyber-Physical System) qui consomment des quantités importantes et croissantes d'électricité ; selon un rapport Votre cloud est-il Net ? (avril 2012), "Certains centres de traitement des données consomment autant d’électricité que 250 000 foyers européens. Si le "cloud" était un pays, il se classerait (en 2012) au 5e rang mondial en termes de demande en électricité, et ses besoins devraient être multipliés par trois d’ici à 2020". D'après Qarnot Computing, en France, en 2013, plus de deux cents centres de données consomment plus de 7 % de l'électricité du pays. Un centre de données de 10 000 m2 consommerait autant qu'une ville de 50 000 habitants et "À l'échelle européenne, la Commission estimait en 2008 que les centres de données consommaient 56 TWh, dont la moitié pour refroidir les bâtiments".

       La provenance de l'électricité influe sur le bilan écologique global. Au début du XXIe siècle, de grands opérateurs n'utilisent que l'énergie fossile (pétrole, gaz voire charbon17) ou le nucléaire alors que d'autres investissent aussi dans les énergies renouvelables (éolien notamment) pour se fournir en électricité verte. (...)"

       * Climatisation et serveurs : vers des salles informatiques plus vertes [archive], Thierry LÉVY-ABÉGNOLI, ZDNet France, le 05-12-2007.

     

       Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_donn%C3%A9es

     

     

    « PÉTITION / MÉTHODES ENEDISLE "DEFI" DES COMPTEURS ANGLAIS »